twittermyspacefacebookyoutubeinstagram
annie_et_pierre velo Zone-Epineuse-2001 Fin-Novembre-2011 Parc-industriel-2001 brasero Attentat--6-2004 Parc-Industriel-2001-2 Pigeons-club-2011

Annie Roy et Pierre Allard, co-fondateurs - © Martin Savoie

État d'Urgence 2008 - © Martin Savoie

Attention : Zone Épineuse 2002 - © Martin Savoie

Fin Novembre 2011 - © Luc Senécal

Parc Industriel - 2001 - © Martin Savoie

État d'Urgence 2008 - © Martin Savoie

Attentat # 6 - 2004 - © Martin Savoie

Parc Industriel - 2001 - © Martin Savoie

Pigeon's Club - 2011 - © ATSA

ATSA, quand l'Art passe à l'Action

 

Consulter en ligne
Télécharger en pdf (8,9 Mo)

Conçues comme un clin d’œil au marché de l’art, les œuvres qui le composent sont créées à partir des archives vidéo, sonores et visuelles ainsi que des artéfacts issus des interventions. Présentées dans le contexte chronologique des interventions dont elles sont issues, elles témoignent du travail interdisciplinaire du collectif et sont une trace tangible de sa parole artistique. En transformant l’intervention éphémère en objet d’art, elles démontrent une maturité, une ligne directrice et une persévérance dans la démarche artistique d’Annie Roy et Pierre Allard.


127 pages
Design: Carmen Blin
Février 2015

Mot des artistes

« Depuis 1997, nous conservons précieusement les archives photographiques, vidéographiques et matérielles issues de nos interventions urbaines et, depuis 2008, nous leur donnons une seconde vie par la création d’œuvres plastiques (œuvres- objets) qui prolongent notre pratique artistique à partir d’images d’archives et d’artéfacts. Au départ, nous voulions nous auto-récupérer et concevoir notre propre « marché de l’art » de manière ponctuelle. Puis, nous nous sommes fait prendre au jeu!

C’est l’intervention qui, une fois réalisée, déclenche l’œuvre-objet, telle une prolongation du geste initial de création, un retour sur lui-même, un deuxième enfant, une création à part entière. Il articule le double regard que ces œuvres proposent sur notre pratique et sur les sujets abordés. L’œuvre-objet sacralise en quelque sorte le geste premier et éphémère posé dans la rue. Il exprime aussi cette rencontre ou confrontation avec le réel, dépend de lui, se questionne sur lui. Notre pratique plastique prend de multiples formes dont l’installation, le montage d’images, de matières et de textes (communiqués de presse, résultats ou extraits de sondages, commentaires du public, dépliants) sur plusieurs types de supports choisis pour l’impression. Chacune laisse une trace et devient un témoignage de l’expérience vécue dans la rue. Que s’est-il passé ? Qu’en est-il maintenant ? Ces œuvres ont besoin du vécu dans la rue puisqu’elles se basent sur la mémoire de ce qui a été créé. Cette pratique de création d’œuvres plastiques fait désormais partie intégrante de la démarche artistique de l’ATSA. Elle nous permet d’approfondir la recherche, de créer des liens entre les événements et de les partager avec le public.

Cette démarche nous a permis de créer plus d’une centaine d’œuvres, exposées dans le cadre de notre intervention CHANGE, qui a tourné au Québec entre 2008 et 2010; U pour Urgence au Centre Canadien d’Architecture (2013) ; pour la tournée pancanadienne 10 ans d’Urgence (2010-2014) ; et enfin lors de Mise en abîme à Montréal (2014). Nous sommes heureux de pouvoir maintenant les partager encore plus largement avec ce catalogue.

Bonne lecture ! »