twittermyspacefacebookyoutubeinstagram
ATSA, quand l'Art passe à l'Action
Montréal
place des arts
12 au 14 mai 2017


 

AUTOUR DE LA SOUPE | LE CŒUR ET LA TÊTE | PROGRAMMATION ARTISTIQUE
LE COIN DES ENFANTS | LE COURS D'HISTOIRE ! | HORAIRE

Au coeur du site, entre les abris 5 et 6, un espace extérieur avec une impression grand format d'une ligne du temps pour en connaitre plus sur l'évolution des migrations qui ont transformé Montréal et d'un lexique pour démystifier les terminologies autour de la migration.

 

Bernard ValleeL'historien et animateur Bernard Vallée sera présent afin de discuter avec vous de manière personnalisée et selon vos intérêts de l'évolution des migrations qui ont transformées Montréal:

Vendredi 12 mai : 17h à 23h
Samedi 13 et dimanche 14 mai : 14h à 17h

Bernard Vallée se définit comme un « sherpa urbain » : il accompagne les Montréalaises et les Montréalais dans l’exploration de leur ville et de ses quartiers, avec des circuits d’histoire urbaine et sociale, de sensibilisation au patrimoine et de mémoire des luttes citoyennes, d’abord au sein du Collectif L’Autre Montréal qu’il a fondé en 1984 et maintenant avec Montréal Explorations qu’il a fondé en 2013. Depuis 2012, il est membre du Conseil du Patrimoine de Montréal.

 

CONSULTEZ LA LIGNE DU TEMPS

CONSULTEZ  LE LEXIQUE

Montréal, l’Île de la rencontre
Cette ligne du temps est une représentation non exhaustive des différentes vagues d’arrivées de personnes réfugiées à Montréal. On appelle réfugiées les personnes qui ont fui leur pays d’origine et qui cherchent à être en sécurité. Le statut de réfugié existe au Canada seulement depuis 1969. Tout au long de l’histoire, certaines personnes sont parties dans l’urgence et par crainte pour leur vie, d’autres pour quitter une vie sans avenir, dans l’espoir d’améliorer leur sort et celui de leurs enfants.

Cette frise a été construite par ATSA, Quand l’art passe à l’Action, selon les ressources disponibles. Elle reflète donc, dans une certaine mesure, l’inégalité de l’accès à l’information, l’archivage et la couverture médiatique des arrivées dans l’histoire et jusqu’à présent. Elle n’est pas figée et représente plutôt un outil en construction pour faciliter la compréhension historique d’un enjeu actuel et ne demande qu’à être enrichie.

Hochelaga, terre déjà habitée par les Iroquoiens du Saint-Laurent, a été colonisée pour devenir nation francophone de Nouvelle France, puis terre d’affrontement avec les Anglais menant à l’annexion à la couronne britannique. Ce fait marque toujours son identité profonde.

Montréal est depuis toujours une terre hybride de rencontre et d’intégration, enrichie par les multiples cultures qui sont venus l’habiter au fil du temps.  Elle s’affiche maintenant comme la métropole francophone de l’Amérique, une identité à vivre et à promouvoir comme une grande richesse culturelle et surtout comme terre d’ouverture aux multiples visages qui la composent aujourd’hui !

Références principales

Histoires d’immigrations au Québec, 2014, sous la direction de Guy Berthiaume, Claude Corbo et Sophie Montreuil.
Bref historique de la réponse du Canada à la situation des réfugiés, Conseil canadien pour les réfugiés
Le Canada, terre d’asile, Immigration et Citoyenneté Canada  

Sous les bons conseils du professeur François Crépeau, Rivka Augenfeld, Marjorie Villefranche et de l’inestimable Bernard Vallée.

Merci à Frédérique Corson pour ce méticuleux travail de recherche !