twittermyspacefacebookyoutubeinstagram
© ATSA
ATSA, quand l'Art passe à l'Action
Montréal
2001

Le Sommet des Amériques : le Sommet Désillusions

Parce que nous ne croyons pas qu'une mondialisation générée uniquement par les gouvernements et les corporations respectera ses engagements face aux populations et à l'environnement, ATSA a pris part à la marche des peuples. En arborant des poussettes noires qui se découpaient dans le ciel bleu, nous voulions faire suite à notre discours de Je suis le nombril du monde et donner une voie aux générations futures sur lesquelles les conséquences de nos pactes internationaux actuels retomberont.

 

diaporama