twittermyspacefacebookyoutubeinstagram
Pigeon's Club à Vancouver © ATSA
atsa
Vancouver
2011

diaporama |Vidéo|Bilan

 

ATSA et la Grunt Gallery  vous invitent au PIGEON'S CLUB au coeur de vancouver

Les vacances approchent ! Vous rêvez d’évasions tout inclus, de piscines et de chaises longues ? Ne cherchez plus  : notre nouvelle installation 5 étoiles au coeur de Vancouver les 20-21 mai de 14h à 22h au Pigeon's Park, coin Hastings et Carral.


THE PIGEON'S CLUB est un TOUT INCLUS inspiré et de notre résidence estival de 2009 avec la Grunt Gallery et de notre dernier tout-inclus de l'État d'Urgence 2010.


L'intervention se déploiera avec toute son iconographie touristique au coeur du Down Town East Side de Vancouver, là où l'exclusion et la détresse humaine sont des plus palpable au Canada mais là aussi où l'entraide et les services sont les plus concentrés... 

Les Gentils organisateurs (GO) du PIGEON'S CLUB accueilleront leurs invités VIP de 14h à 22h, donnant la parole aux citoyens par le biais de micro-ouvert, karaoke, jeux et prestations artistiques gratuites qui incitent à l'interaction sociale, le tout appuyé par une campagne publicitaire invitant le tout Vancouver à venir jouer le jeu! 

Y sera aussi présenté la première du film « In this mean time », un montage impressionniste de l'ATSA basé sur les images de notre résidence vancouvéroise de l'été 2009 avec la grunt gallery où se mêlent déchéance et solitude urbaine, plénitude de nature et vie quotidienne du Carnegie Center. Le film impressionniste passera en boucle en extérieur au PIGEON'S CLUB dès la noirceur. 

Que se passe-t-il, quand on ne rentre pas dans le « package » ? Peut-on résister, refuser de s’inclure ? Quelles formes ce refus peut-il prendre? Ces réflexions sont toujours capitales et dans la continuité de notre esthétique : amener à une confrontation, un « clash » visuel qui relaye le sens du discours. 

Tout en créant un lieu de rencontre et de prise de parole pour les plus exclus de la société, ATSA provoque un contraste criant, une réflexion et une critique sur le mensonge d'une société qui mise sur l'image du bonheur et le tourisme léché, un certain retour sur le déploiement marketing qui a connu son paroxysme lors des Olympiques de 2010. 

À la fois dérision et critique du monde « sur papier glacé » celui des brochures d’agences de voyages, celui du bonheur vendu en forfait, ATSA reprend à son compte l’esthétique du TOUT INCLUS pour mieux frapper les esprits et engager les débats. 

Au-delà du TOUT INCLUS, l’ATSA cherche à valoriser le respect, l’intégration, la rencontre : le TOUS INCLUS. 


Diaporama

Vidéo

 

Bilan

bandecommuniquepigeon

Les 20 et 21 mai dernier, l'ATSA a ouvert un Tout Inclus au coin des rues Hasting et Carrall, au coeur du quartier Down Town East Side (DTES) de Vancouver, un concentré d'exclusion et de détresse humaine.

Nous avons développé la thématique de l'édition 2010 de l'État d'Urgence afin d'en créer une intervention en lien avec les constats de notre résidence " vancouvéroise " de l'été 2009 dans le quartier le plus pauvre du Canada: une telle déchéance et violence dans cet environnement de rêve et en même temps, ce qui vient avec, c'est à dire beaucoup de solidarité, de compassion.

Les gens disent souvent qu'il y a une part de tourisme même à aller dans le DTES, un voyeurisme de la mendicité. En gros, tout ce décor fastueux des montagnes Rocheuses et de la mer si proche, carte postale ultra médiatisée entre autre avec les Olympiques, exacerbe le tout et rend cette pauvreté, cette omniprésence de la drogue encore plus indéscente, voir irréelle. Elle est pourtant bien installée, et tels des pigeons dans un parc, tous y cherchent et y trouvent leurs miettes à picorer pour la journée... Ne sont pas bien différents les touristes des CLUB MED qui se ruent sur la meilleure chaise longue de la journée...les humains font de très bons pigeons...y 'a que le décor qui change!

Au dire de plusieurs habitants du quartier, il n'était pas facile de venir créer une intervention en ces "territoires occupés". La perception des artistes qui viennent "faire leur petit tour et s'en vont" y est forte, surtout quand ils ne sont pas des vancouvérois. Mais le contact humain, le fait que nous ayons apporté à la fois du soleil dans la vie des gens ET de la matière à réflexion a rallié le public de tout acabit et nous y avons fait des rencontres inoubliables autant avec les comédiens qui ont fait leur rôle de G.O. à merveille que les "junkies" et les passants allant vers ou revenant des restos et condos chics du Gaz Town à proximité. Notre mise en scène a su détourner les gens de leur quotidien et les amener dans une autre réalité, juste assez décalée.

Certains aimeraient déjà réitérer le PIGEON'S CLUB chaque année !...n'ayez crainte on vous tiendra au courant !

 

Cet événement a été possible grâce au soutien particulier du Conseil des Arts et des Lettres du Québec.Un Merci spécial au Carnegie Center.

 

index flashgruntlogo