twittermyspacefacebookyoutubeinstagram
Tumeurs #2 _Tumentia Quisquiliae Magdalene_Photo ATSA
atsa
CAP-AUX-MEULES
2013
http://atsa.qc.ca/revue-de-presse-2013#tumentia|Revue de presse|2

Tumentia Quisquiliae Magdalene (Tumeurs de vidanges des Îles de la Madeleine) est un parcours de fausses tumeurs d'arbres faites à partir des matières résiduelles des Ìles de la Madeleine. Inspiré des tumeurs cancéreuses des arbres, le projet consiste en la formation de protubérances cancéreuses faites à partir d’objets récupérés du site de matières résiduelles. Nous agglutinerons ces protubérances en élévation sur quelques lampadaires bien visibles par tous dès l,entrée aux Îles à Cap-aux-Meules. Le parcours est traité comme une maladie contagieuse qu’on ne voudrait pas voir se propager aux Îles! Pour ce faire, il faudra réduire les déchets. Ainsi, tout en créant une œuvre ludique, esthétiquement intéressante, le projet sera l’occasion de sensibiliser les gens (résidents et touristes) à la problématique exprimée dans l’appel de dossier.

 

DIAPORAMA

 

bilan

La controverse entourant Tumentia Quisquiliae Magdalene a provoqué le démontage de l'oeuvre deux semaines avant la fin de l'exposition (...en savoir plus)

 

Tumentia Quisquilae Magdalene de l'ATSA voit le jour dans le cadre de Faire Avec du Centre d'artistes en art actuel Admare aux côté de Jennifer Bélanger, Ève Cadieux, Jean-Pierre Gauthier, Yoanis Menge, Marianne Papillon, Douglas Scholes, José Luis Torres et Jean-Yves Vigneau, comissarié par Véronique Leblanc.

La résidence a lieu du 21 juin au 7 juillet 2013
Commissaire: Véronique Leblanc
Vernissage les 5 et 6 juillet
En place jusqu'au 27 juillet!

Les artistes réaliseront des œuvres qui explorent l'usage que nous faisons des choses (objets, matériaux, espaces, bâtiments) et s'intéressent à leur état transitoire ou à leur désuétude comme potentiel de transformation. Réparties sur l'ensemble de l'archipel, les installations, œuvres sonores, photographiques, sculpturales ou performatives, qu'elles soient monumentales ou furtives, s'inscriront dans le contexte maritime et insulaire et contribueront à générer une réflexion collective sur la problématique locale qui inspire le projet : la gestion des matières résiduelles.

Au cours de la résidence et pendant l'événement d'ouverture, qui aura lieu les 5 et 6 juillet 2013, une série d'activités grand public sera organisée avec les artistes (workshops, projections, conférences, tours guidés, etc.).

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

ATSA tient à remercier Communauto, partenaire de l'été 2013 pour permettre à l'ATSA de faire circuler ses idées!