La Montagnarde

espace de création, ressourcement, découverte




la résidence

Pour ses 25 ans, ATSA, Quand l’Art passe à l'Action, a lancé un nouveau volet de son histoire: la résidence de création, ressourcement et découverte La Montagnarde. Une résidence au service des artistes et de leur création, dans un esprit d’ouverture des disciplines et de flexibilité des besoins. Un lieu qui met la forêt au cœur d’un projet de ressourcement des artistes, de ceux et celles qui ne peuvent s’y rendre faute de moyens, et des nouveaux arrivant·es qui veulent comprendre leur nouveau pays. 

Chaque résidence se fera dans un esprit d'ouverture et d'implication diverses de la communauté locale : écoles, maison des jeunes, centre culturel et de plein air, bibliothèque...selon les projets. Ainsi, présentations, ateliers ou co-créations seront offerts en collaboration avec nos différents partenaires locaux. Les citoyen·nes pourront profiter des œuvres et les inclure dans différentes activités respectueuses de la nature telles marches en forêt, méditation. 

À l'image d'ATSA, La Montagnarde est un espace qui lie l’art et le social, qui croit au bienfait de la forêt pour ouvrir ses horizons et sa confiance en l’avenir pour offrir :

- Un lieu de concentration et de ressourcement optimal pour la création artistique
- Des temps de participation et d'apprentissage pour la communauté locale
- Un ajout de l'offre d'activités respectueuses de l'environnement en forêt pour la communauté
- Un espace de paix et de découverte à des personnes traversant une période difficile de leur vie ou aux nouveaux arrivants
- Le tout avec un accompagnement de l’artiste et mentor Annie Roy

Nous faisons des appels à projets en faisant un équilibre entre la relève et les accomplis, la diversité, l’autochtonie, l’hyper local, provincial, nationale et international ! Toutes disciplines confondues, on y est pour penser, créer, recommencer devant le grand vide qui rend tout possible. Le lieu reste anonyme, voulant préserver la quiétude des créateurs et créatrices et du voisinage.


histoire

Regarder tous les épisodes : 1 : L'explication initiale | 2 : L'arrivée des artistes et les attentes | 3 : Le processus de création | 4 : La participation de la communauté | 5 : L'objet final et le bilan

Depuis 2016, le couple Allard-Roy cherchait un lieu à la campagne en vue de passer du temps de réflexion et de création en forêt. Leur fusion artistique s'est d'ailleurs produite sur le Mont-Royal, un bel automne 1997, en créant des labyrinthes de feuilles mortes et en regardant les gens y réagir !  La famille Roy-Allard a toujours eu un accès à la nature. Les grandes marches en forêt, hiver comme été, ont toujours été une hygiène de vie pour les deux artistes et leur famille.

Au décès de Pierre, son compagnon dans la vie et dans l'art en 2018, Annie a acheté un petit chalet dans les Laurentides. La forêt a pris une tout autre dimension, celle d’un repaire d’acceptation, un espace de reconstruction. Beaucoup d’inspiration et de gratitude en émerge et l'inspire maintenant au partage.

En 2022, le propriétaire du chalet d’à côté décide de vendre à Annie quand elle lui parle de La Montagnarde:

Un lieu qui met le ressourcement par la nature au service de la création artistique, de ceux et celles qui ne peuvent y aller souvent faute de moyens, en particulier les nouveaux arrivant-es. Un lieu pour aller à la rencontre de soi et de la nature québécoise. 

Un lieu plein d'art sur les murs et de poésie sur les tablettes. Annie pourra mentorer et orchestrer les résidences, son propre chalet étant voisin, tout en laissant l’espace nécessaire à ses complices artistiques. En effet, sont adjacents aux terres publiques pour un accès à des kilomètres de forêts sauvages et laisser libre cours à son imaginaire, ses peines et ses joies, et favoriser un esprit de découverte et de décompression. L’accès à un lac, canot, kayak, nage ou raquette et ski de fond l’hiver ajoute une dimension symbiotique avec la nature incontestable pour se renouveler les idées ! Mais attention, il ne s'agit pas de vacances ! Une rétroaction sera programmée à l'atelier créatif de St-Adolphe d’Howard et autres lieux de culture pour que les artistes nous fassent part de leurs avancées.